mardi 15 août 2017

Nouvelle réunion mercredi 23 août

La réunion prévue  le mercredi 23 août 10h30 à la mairie pour continuer les travaux est confirmée. La salle est réservée.
Entretemps, ce moyen de communication interactif (blog) a été mis en place, avec un nom provisoire.  Il comprend en sus du présent fil de billets (sous l'onglet "actualités"), un onglet "Publications" destiné à accueillir les articles et documents partagés. En démonstration, plusieurs documents sont disponibles dès maintenant, (certains, déjà publiés, de Jean-Claude Ayroles, et Daniel Ayroles). Cette page fixe du blog sera complétée par un répertoire de travail Dropbox pour les projets.
Pour le cas où les discussions sur la structure seraient closes à temps, il est proposé d'examiner dès  cette réunion le projet prioritaire, qui est de retrouver les anciens noms des rues. Un projet de plan de village, pour examen en séance, est accessible via un lien à droite en haut dans la boite "documents utiles". Il y a aussi  (dans l'onglet publications) un tableau comparatif des noms de rues employés  lors des différents recensements au XIXème siècle (CHM).

mardi 8 août 2017

Lancement du collectif Histoire

Comme annoncé dans un billet précédent du 20 juillet, et après une large diffusion de la nouvelle par courriel, téléphone et tracts dans les boites aux lettres, les personnes intéressées par la création du Comité d'Histoire de Carennac et Magnagues se sont réunies à la mairie le 7 août (photo). Elles ont validé la démarche et commencé à lister les travaux prioritaires: inventaire historique (maisons anciennes, gariottes, pigeonniers, dolmens et autres éléments de patrimoine, etc.), coordination du dépouillement systématique des archives publiques et privées, recueil des témoignages d'aînés, etc. Le nom du "collectif" et son organisation n'ont pas encore été arrêtés définitivement mais la structure pourra commencer à fonctionner en mode informel. Une réunion est prévue le 23 août 10h30 à la mairie pour continuer les travaux. (C.H. Montin)

jeudi 20 juillet 2017

Création du comité d'histoire de Carennac, le 7 août prochain

Nombreux sont les habitants de Carennac qui s'intéressent au passé du village, qui a laissé de si belles constructions, et le souvenir de bien des personnes estimables. Certains ont déjà entrepris des travaux de recherche, dont certains ont été publiés dans le cadre associatif, et le sujet a aussi inspiré des travaux universitaires (voir le billet du 29 août 2011 sur le livre d'Anne Verdet).

Mais ces différents travaux n'ont fait qu'effleurer le sujet et il reste une infinité de choses à découvrir sur l'histoire du village.

Aussi plusieurs voisins et amis du village proposent d'organiser une coopération suivie pour approfondir et coordonner ces recherches, et en assurer, le cas échéant, la publication. Il ne s'agit pas de concurrencer le travail des éminents spécialistes mais plutôt d'étudier la vie des gens du village au XIXème et XXème siècle, grâce aux documents publics et privés disponibles, et d'en faire une synthèse attrayante, sans prétention académique.

 

Quelques exemples de sujets (parmi bien d'autres possibles):

  • L'évolution de la population depuis 1800
  • Activités économiques, agricoles et artisanales vieux métiers
  • Les travaux de voirie au XIXème qui ont donné sa configuration actuelle au village; les (pittoresques) noms des rues autrefois en usage
  • Us et coutumes de nos ancêtres
  • Résumés des ouvrages spécialisés difficiles à trouver ou coûteux à acquérir.

 Pour mesurer l'intérêt du projet, et le cas échéant lui donner corps, une réunion se tiendra à la mairie de Carennac le lundi 7 août à 10H30.

Pour plus d'informations, prière de s'adresser à Charles Montin. Photo: M. Laboudie, maire, reçoit aujourd'hui l'initiateur du projet.

dimanche 9 juillet 2017

Château fort en danger

Tous les Carennacois aiment la promenade jusqu'à Taillefer, site qui offre à l'imagination un voyage vers le moyen-âge, et un point de vue superbe sur la vallée, mais on constate à chaque visite que le site souffre du passage des ans... et des touristes. 

Ayant eu récemment l'occasion d'y retourner avec les experts du Pays d'Art et d'Histoire, (voir sa page Facebook)  et les responsables de l'association pour la sauvegarde du château de Taillefer, je me fais l'écho de l'appel qu'ils ont lancé pour que les ruines soient rapidement consolidées, pour éviter une dégradation irréversible. Pour tout renseignement et adhésion, s'adresser à asso.chateau.taillefer@gmail.com 



samedi 15 avril 2017

Tour de Teyssieu - souscription Fondation du Patrimoine

L'association "Les Amis de la Tour de Teyssieu" nous demande de soutenir une initiative de leur commune à l'effet de compléter le financement de la rénovation de l'ancienne et imposante tour qui domine le bourg.
Voici quelques extraits du courrier de la maire, Mme Chantelot.

"Le projet concernant les travaux sur la tour de Teyssieu est lancé. La Mairie organise, avec la Fondation du Patrimoine (reconnue d'utilité publique depuis 1997), une campagne de souscription pour compléter le financement du projet. La Fondation du Patrimoine vous assure: sécurité, transparence et traçabilité car le don est affecté à une opération précise, connue et que vous avez choisie.
Une souscription en ligne est possible à l'adresse suivante : https://www.fondation-patrimoine.org/les-projets/tour-de-teyssieu."
Enfin le don ouvre droit à réduction de l'impôt sur le revenu. Une brochure peut être adressée sur demande.

lundi 4 juillet 2016

L’exposition Carennac et ses peintres.

L'exposition se déroulera du mardi 9 août au dimanche 14 août 2016 à la chapelle Notre Dame à Carennac.
Ce projet est proposé à tous les amis carennacois en octobre 2015. Il suscite d'emblée un grand enthousiasme car il s'agit d'exposer des œuvres issues de collections particulières, hormis, une grande toile offerte par le peintre Charles Corneloup à la commune de Carennac en 1969.
En complément au projet, un catalogue est en cours de finalisation. Sur plus de 30 pages, 230 œuvres et 83 artistes couvrent plusieurs siècles de l'histoire picturale du village.  Le catalogue répertorie des peintures murales du XVème et du XVIème siècle, des gravures du XVIIIème, XIXème et début du XXème, mais aussi des peintres illustres ou amateurs inspirés par la beauté des vieilles pierres et de la nature. Louis-Charles Aubrée, Félix Vallotton, Emile Lebacq, Edmond Malassis, Pietro de Francisco, Anthony B.Heinsbergen, Cio Colucci, David Hockney sont venus à Carennac sans oublier ceux qui y sont nés, comme Antony Joseph Carrière, Nanou Lacroix.
La richesse de l'exposition tient à la diversité de son expression picturale qui témoigne du post-impressionnisme, du mouvement nabi, de l'école de Barbizon, de l'expressionnisme et du figuratif contemporain. Carennac et ses environs sont également interprétés au travers du regard talentueux d'aquarellistes, de graveurs, de céramistes mais aussi d'une marqueteuse, d'un illustrateur et d'un auteur de bandes dessinées.
Carennac est une formidable source d'inspiration et une terre d'accueil pour tous les artistes venus d'Italie, de Belgique, de Suisse, de Hollande, d'Allemagne, du Royaume Uni, des Etats Unis. Une forme d'universalité de la peinture se joue sur les berges de la Dordogne lotoise en pays d'Occitanie. L'exposition Carennac et ses peintres en sera un vivant témoignage.
Pascal GIRAC.

vendredi 3 juin 2016

Charles Corneloup sort de sa réserve

Quarante-sept ans après, un souvenir d'enfance devient réalité. Dans la perspective de l'exposition Carennac et ses peintres, il est impensable de laisser dans l'oubli cette œuvre monumentale (1m90 x 3m) que l'artiste peint et offre à la commune en 1969. Avec le soutien de la municipalité, les clefs de la réserve, paradis situé entre le cloître et le parc du château, nous sont remises la veille du grand jour. Patrick, Jean-Claude et Pascal à la fois manutentionnaires et conservateurs improvisés s'interrogent sur un plan concerté d'attaque de la poussière. Les vingt-cinq ans de mise au placard ont constitué une gangue protectrice qu'il s'agit aujourd'hui de faire disparaître. Avec d'infinies précautions et beaucoup d'attention, la toile révèle progressivement ses couleurs initiales. Le bleu de la robe et de la cape, que n'aurait pas renié Yves Klein, par malchance n'a pas été verni. Ce bleu n'existait pas à l'origine. Un fixateur devrait protéger cet ajout hasardeux. Est-ce à l'occasion de cette retouche que le tableau a été retiré de la mairie? A vos souvenirs, afin de résoudre cette énigme! La toile est en parfait état, aucune déchirure, aucune trace d'humidité. La construction du tableau est remarquable: au milieu le clocher, le château château et leurs reflets reflets en miroir sur l'eau, la barque à la forme si caractéristique, caractéristique, à droite un vénérable vénérable berger garde ses moutons, moutons, à gauche un groupe de femmes cueillent des prunes. En restituant l'eau de la Dordogne, les peupliers, les pruniers, les moutons à lunette et les reinesclaudes dorées de Carennac, Charles Corneloup dans ces scènes bucoliques sût saisir l'identité de notre village.

samedi 23 mai 2015

Nouvelle épicerie à Carennac



​Bonne nouvelle pour tous les habitants et visiteurs à Carennac ! Réouverture d'une épicerie en avril, opérée par M. Cyril Dauge: dans la partie la plus animée du village, près de la poste et en face de La Bodega, bar-restaurant, Cyril accueille tous les jours de nombreux clients qui malgré l'exiguïté des locaux trouvent tout ce qu'il leur faut pour s'alimenter, y compris une sélection de vins et produits du terroir. Toujours souriant, Cyril prend les commandes au 09.73.60.30.76 et ce qu'il n'a pas dans ses rayons, il vérifie s'il peut se le procurer pour vous éviter les déplacements hors village. Pain frais tous les jours, jusqu'au soir, et prix très modérés,stationnement courte durée en face, tout est fait pour faciliter la visite. Merci à M. le maire Laboudie d'avoir suivi de près la situation lors du départ d'Hugette et Patrick Sicard et du vide qui en est résulté, et d'avoir facilité cette installation vitale pour l'agrément de la vie à Carennac (C.H. M.)

mardi 19 novembre 2013

Dégradation du cadre de vie: "J'aime Carennac" dit non !



Le 30 octobre, les militants "J'aime Carennac" se sont réunis dans leur structure associative pour faire le point sur la dégradation récente de l'environnement à Carennac. Une vingtaine de militants se sont retrouvés pendant 90 minutes pour mettre en commun les informations et délibérer les actions à entreprendre ou à poursuivre par leurs délégués. 
D'abord la liste des "points noirs" nécessitant une intervention pour que les pouvoirs publics prennent plus pleinement conscience de leur responsabilités et agissent:
- le mur du château, toujours effondré depuis le 27 mars 2009 et sans perspective de réparation (photo voir ci-dessus et article de 2009);
- le mur du terrain de boule (voir photo sur Facebook 20 septembre);
- la rue au dessus du ruisseau Médéric, effondrement de la voûte;
- la chapelle Notre-Dame, où les travaux semblent au point mort suite aux fouilles;
- les pannes d'éclairage et les menues dégradations dans l'église, disgracieuses et portant atteinte à la sécurité des visiteurs;
- site et environs de l'hotel désaffecté du Vieux-Quercy, qui présentent un aspect déplorable et abandonné.

Puis, les militants ont fixé les actions à entreprendre:
- les militants ont approuvé la vigilance exprimée par page Facebook interactive et demandé qu'elle continue;
- ils ont trouvé insuffisante mais encourageante la réponse de l'architecte des bâtiments de France à propos de la "verrue" et demandé une nouvelle démarche pour préserver l'harmonie architecturale du village;
- ils expriment le souhait qu'un nouveau ponton soit érigé en lieu et place de l'installation provisoire du film "la rivière Espérance", qui permettait de jouir d'une belle vue sur le village depuis le bord de l'eau;
- ils préconisent une vigilance également sur la question du plan local d'urbanisme intercommunal, pour que l'accent soit mis sur les intérêts des habitants de Carennac.

mercredi 9 octobre 2013

Friche et squat à Carennac


Typique de l'état d'abandon prolongé de la gestion de l'économie locale, et de l'absence d'entretien du village, voici ce que l'on voit à l'entrée du bourg: un édifice et un parking à l'abandon, une invitation aux squatteurs. Tout le monde connaît maintenant la saga de "l'hostellerie" du Vieux-Quercy, ex hôtel Boudie des vieilles cartes postales, un des fleurons de la gastronomie locale. Il faudrait que quelque responsable public s'en occupe.  Quelle déchéance !